B-FAST participe au cours OSOCC en Tunisie

Date: 
lun, 22/04/2013
Du 22 au 26 avril 2013, un cours OSOCC a eu lieu à Hammamet, en Tunisie. B-FAST était visiblement présent.

Le dispositif OSOCC (On-Site Operations Coordination Centre) est un dispositif qui, suite à une catastrophe, est déployé sur le terrain pour aider les autorités locales du pays sinistré à coordonner l'aide internationale. Le premier pays arrivant dans la zone touchée doit en principe mettre sur pied et gérer un dispositif OSOCC. La responsabilité de l'OSOCC est remise, à son arrivée, entre les mains des Nations Unies.  Il va de soi que travailler au sein d’un dispositif OSOCC n'est pas évident.  Afin qu’un maximum de personnes puissent s’y préparer dans le monde entier, OCHA (Office for the Coordination of Humanitarian Affaires) organise régulièrement des formations.

Du 22 au 26 avril 2013, un cours OSOCC a eu lieu à Hammamet, en Tunisie.
Au sein de la communauté INSARAG (International Search and Rescue Advisory Group), B-FAST fait partie du groupe régional Afrique-Europe-Moyen Orient. Un grand nombre de pays de ce groupe étaient présents, tels que la France, le Mali, la Côte d'Ivoire, le Maroc, la Tunisie, l'Egypte, le Guinée-Bissau, le Togo…

Il a été demandé à B-FAST de mettre à disposition l'appui et l'expertise nécessaires pour l'organisation de cette formation.

Le programme, bien chargé, s’étalait sur 5 jours et reprenait un large champ de matières, allant d'exposés théorétiques (organisation des Nations Unies, la structure INSARAG, la coopération avec les autres nations, les autorités locales, le fonctionnement d'un dispositif OSOCC) à des exercices pratiques et des simulations nécessitant également des compétences 'douces' telles que le travail en équipe. Un facteur constant était la pression du temps : celle-ci était nécessaire pour que les participants soient conscients du fait que la gestion d'un dispositif OSOCC représente une lourde tâche.

Des professeurs expérimentés (parmi lesquels René Wagemans) évaluaient les groupes après chaque session, suscitant des commentaires constructifs ainsi que des conseils précieux.

Il a également été demandé aux spécialistes de la communication B-FAST (Lieven De Cuyper & Jeroen Clerckx) de fournir l'appui nécessaire. Leur mission consistait, entre autres, à donner des cours sur l'utilisation du GPS, du BGAN, d'un téléphone satellite Iridium, AmosConnect…

Les cours étaient organisés sous forme de workshops mêlant théorie et pratique. Tous les groupes avaient ainsi la possibilité de suivre un workshop. Outre l’utilisation du GPS, BGAN, Iridium etc., des workshops ont été organisés sur le thème de la MapAction, du Virtual OSOCC (plateforme en ligne d'échange d'informations).

Début septembre 2013, OCHA donnera une formation OSOCC en Belgique, en collaboration avec B-FAST.